4 femmes pour une Expo !

exposition de juin

A Paris, le 4 juin 2019, N’Oblige accueille quatre femmes, quatre talents pour une exposition pleine de fraicheur et de féminité.

 

rosemary Chatin

oeuvre : Bananeraie rose, huile et technique mixte sur papier, 85 x 104 cm

 

ROSEMARY CHATIN

Artiste peintre, née en Angleterre, élevée en Espagne, et installée à Paris. Elle a participé à de nombreuses expositions personnelles en France, aux Etats-Unis et en Espagne. Après le Pennsylvania Academy of Fine Arts, elle a passé 4 ans aux Ateliers des Beaux Arts de Paris et reçoit en 2016 le 3ème Prix au Concours Paliss’Art (Evreux). Ses oeuvres aux couleurs estivales s’inspirent des paysages de son enfance passée aux Canaries.

 

Cerise Doucède

oeuvre : Kepler-296, série les nouvelles Terres, 2019, papier argentique métallique, 100 x 125 cm (encadrée)

 

CERISE DOUCEDE

Cerise Doucède a réalisé de nombreuse expositions personnelles et collectives en France mais également en Chine, au Brésil ou encore en Italie. Elle reçoit notamment le prix du Royal Monceau Raffles Paris pour la jeune photographie en 2011 et le prix HSBC pour la photographie en  2013.

Les photographies de la série « les nouvelles Terres », sont des visions hypothétiques de paysages se trouvant sur des exoplanètes potentiellement habitables selon la NASA. D’après de nombreuses études les organismes photosynthétiques pouvant exister sur d’autres planètes ne seraient pas nécessairement verts. Leurs couleurs dépendraient de la lumière émise et de l’adaptation de ces derniers à la lumière d’une étoile mère d’un type différent de celui du Soleil. Ils pourraient alors être bleus, rouges, violets, voire noir.

 

Clothilde Matta

Oeuvre : L’annonce, série Jealousy of Matter, Rome 2017, Photographie argentique, contrecollée et encadrée, 67×90 cm

 

CLOTHILDE MATTA

Différents champs artistiques se croisent dans l’œuvre de Clothilde Matta, entre autres photographie, peinture, vidéo et théâtre. Cette transdisciplinarité est devenue intrinsèque à sa création artistique et aboutit à des glissements, des passages, des enveloppements multiples qui proposent de décloisonner la vision du corps féminin. Clothilde a en effet suivi une double formation Beaux-Arts/Théâtre.

A travers des images sensuelles et poétiques elle fait éclore un langage d’hybridation, de mixité en interrogeant sur la frontière entre l‘érotique et le corps montré. Elle travaille sur des œuvres à la fois mystiques et sensuelles, porteuses de nombreuses interrogations sur notre rapport au monde, notamment sur la représentation du désir féminin, exprimé sans détour, à travers des fragments, un détail.

 

Alice Pallot

 

Oeuvres : une des six photographies de la serie l’Ile Himero, format 40 x 60 cm chacune, contrecollées sur bois noir

 

ALICE PALLOT

Alice Pallot, photographe française, travaille régulièrement entre Bruxelles et Paris. Elle a étudié la photographie à L’ENSAV La Cambre à Bruxelles pendant cinq ans de septembre 2013 à juin 2018. Elle a exposé sa dernière série « L’Île Himero » aux Rencontres de la photographie d’Arles en juillet 2018 avec laquelle elle a remporté le prix Roger De Conynck. Elle a par ailleurs participé à de nombreuses expositions tant en Belgique qu’en France.

Son travail interroge les liens qui se tissent entre les sciences développées par l’Homme et un environnement naturel en constante mutation ainsi que l’ambiguïté de la relation que nous entretenons avec notre milieu. Entre exploitation et protection, appropriation et adaptation, Alice Pallot cherche à ouvrir des perspectives nouvelles.

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *